Saint-Nazaire : du charbon déversé dans les permanences de députés LREM

22 mai 2018
Par Valentin ESTEVE
La CGT Mines Énergie et la CGT Port & Dock se sont jointes au mouvement des fonctionnaires.

Des militants des syndicats CGT Mines Énergie et CGT Port & Dock ont déversé ce mardi matin du charbon aux abords des permanences de députés En Marche autour de Saint-Nazaire. Ils demandent un moratoire sur l'arrêt des centrales à charbon annoncé pour 2022. 



"Par cette action nous entendons interpeller Macron sur sa politique destructrice d'emploi et ne prenant pas en compte les propositions constructives des travailleurs" explique Gwenael Plagne, délégué syndical à la centrale de Cordemais.