Pornichet : des élèves enterrent une "capsule temporelle"

26 octobre 2017
Par Valentin ESTEVE
Tout est parti d’un travail mené en littérature et production d’écrits sur le thème du portrait.

Des élèves de CM2 de l’école du Pouligou ont enterré une "capsule temporelle" tout près de leur école. Une sorte d'urne qui contient des textes, des photos, des objets du quotidien... L’idée est que dans un avenir lointain, des humains (ou autres ?) pourraient découvrir ces messages et ainsi avoir un échantillon intact de la vie en 2017.

"Tout est parti au départ d’un travail mené en littérature et production d’écrits sur le thème du portrait" raconte la mairie. Les élèves devaient se décrire physiquement et moralement. "Solène Quillien, leur enseignante a par la suite voulu immortaliser tous ces précieux écrits et a imaginé cette démarche digne d’un roman de science-fiction".