Historique : on lève nos verres à tous les petits gars des Herbiers !

18 avril 2018
Par Hélène HAMON
C'est fait ! Le club vendéen est en finale de la Coupe de France. Il affrontera au Stade de France Caen ou le PSG !

"Les Herbiers, terre de géants", pouvait-on lire sur le superbe tifo réalisé par les supporters du VHF ce mardi soir, à l'occasion du match face à Chambly. Ils avaient vu juste. Les Herbiers ont réussi à faire de leur espoir une énorme victoire. Ce mardi soir, au stade de la Beaujoire, les coéquipiers de Matthieu Pichot ont battu le FC Chambly, un autre pensionnaire de National. Score final : 2-0. Historique, le groupe de Stéphane Masala se retrouve en finale de la Coupe de France.

LE FILM DU MATCH

Dès l'entame de la rencontre, le VHF est à l'attaque. Les Herbretais, loin d'être frileux, enchaînent les occasions. A la manoeuvre, le combattif Kévin Rocheteau (aucun lien avec l'Ange vert) ou encore Adrian Dabasse. Mais pour l'heure, rien d'inquiétant pour le gardien de Chambly. Les joueurs de l'Oise ont un sursaut d'orgueil et commencent à se montrer de plus en plus dangereux. D'ailleurs, le portier des Herbiers, Matthieu Pichot, est surpris à deux reprises. Mais ces deux occasions camblysiennes n'aboutissent pas. Au fil des minutes, l'ex-joueur de Laval va d'ailleurs devenir très précieux pour le club vendéen. Héroïque jusqu'à la fin, le gardien de 29 ans va repousser plusieurs frappes picardes.

Le spectacle est sur la pelouse mais aussi au bord du terrain : l'entraîneur du VHF, Stéphane Masala, vit le match à fond. Ses gesticulations en témoignent.

A la 28ème minute pourtant, le technicien des Herbiers peut respirer. Après un centre de Louis Bonguigui, le précieux Florian David ouvre la marque. 1-0 pour les Vendéens. La Beaujoire exulte. Cette ambiance nous rappelle un certain 12 mai 2001. Bizarrement, ce but galvanise surtout les adversaires, car Chambly va se procurer plusieurs occasions à la fin de cette première période.

En début de seconde mi-temps, Louis Bonguigui va rater son duel avec le gardien de Chambly. Le score ne bouge pas mais le VHF multiplie les incursions dans la surface picarde. 

A la 60ème minute, le public de la Beaujoire retient son souffle. Sur un coup franc, la magnifique frappe d'Aissa Laidouni vient mourir dans le petit filet de Pichot. Puis, un nouveau tir de Chambly met dans le feu dans la surface des Herbiers à la 72ème. Les Picards ne s'avouent pas vaincus et pressent encore. En vain.

Mais le coup de grâce vient d'Ambroise Gboho à la 80ème (coaching gagnant puisque c'est lui qui remplace Dabasse à la 77ème). L'ancien du Stade Rennais ne tremble pas face à Xavier Pinoteau. Le but est accordé après avoir fait appel à l'assistance vidéo : 2-0. Chambly continuera de pousser mais ses efforts ne seront pas récompensés. Ce mardi soir, dans une exceptionnelle Beaujoire, personne n'a pu arrêter la vague rouge et noire. Le VHF aimerait encore surfer dessus le 8 mai, lors de la finale. Le Petit Poucet affrontera Caen ou le PSG. Les Normands seront opposés aux Parisiens ce mercredi soir. En attendant, on lève nos verres à tous les petits gars des Herbiers !